KERLOUAN.

On trouve à Kerlouan 7 fontaines

Dont la fontaine noire (Feunteun zu), les deux fontaines de Saint-Égarec et la fontaine de Saint-Sauveur.

Il était de coutume de cacher les sources d’eau douce afin que seuls les habitants d’un village en connaissent l’existence. On voulait de cette façon, se préserver d’éventuels pillages causés par des équipages de bateau en quête de ravitaillement.

Les fontaines souterraines sont une particularité de la région. On les trouve le long du rivage. Quelques marches permettent d´accéder à l´eau. On compte jusqu´à 24 marches dans une fontaine voisine à Lanhir.

La fontaine noire (Feunteun zu),

Elle se situe entre les quartiers de Lanhir et de Rumaout. Elle se trouve à 20m du chemin dans le talus sur la gauche de la route  qui mène à la pointe de Neiz Vran. Elle est creusée dans un talus et donc très bien camouflée. 24 marches mènent à la source, une porte en fer forgée en bloque l’accès.

Fontaine de  Kervizouarn 

Au Moyen Âge, pour se prémunir d’indélicats envahisseurs qui auraient souillé leurs fontaines, les habitants prenaient soin d’en dissimuler certaines, creusées au ras du sol. La fontaine de Kervizouarn, délaissée par les hommes qui n’en avaient plus usage, c’est pourtant grâce à eux qu’elle a été sauvée. Fontaine de village, elle a rendu de fiers services à tous ceux qui ont puisé son eau, depuis le jour où elle a été bâtie.

Fontaine de Lanhir 

A l’ouest du bourg vers la pointe de Neiz Vran.

anigif

Cliquer sur la photo

Les autres fontaines encore visibles

Fontaine de Ménéham

C’est la fontaine domestique de Kerlouan, qui fut tour à tour le lieu de vie de militaires, de douaniers et de paysans pêcheurs goémoniers, les chaumières désertées dans les années 50 sont aujourd’hui restaurées une à une.

Fontaine « Pauline » dite de Pen ar pont

La fontaine de Pen ar Pont est aussi connue sous le nom de « Fontaine Pauline ». Remise en état par les Amis des Sentiers de Randonnée de Kerlouan lors de l’aménagement du

 sentier St Sauveur, elle est située à 20 m du sentier le long d’un chemin qui reliait Créac’h Guennou et le village de Lavengat en passant sur le pont « Napoléon ». Ce chemin s’appelait « Streat ar liard », en français : « Chemin du mendiant » ou du « clochard ». Aujourd’hui il s’arrête à la fontaine.

Cette fontaine est connue sous le nom de « Fontaine Pauline » parce qu’ une habitante des lieux, Pauline venait s’y laver, laver son linge dans le lavoir et s’y fournissait en eau. Cette fontaine est à la limite des communes de Kerlouan et Plouider Elle est surmontée d’une croix monolithique de petite dimension, orientée sud-ouest qui semble très ancienne.Elle, repose sur une pierre rectangulaire à l’angle d’un muretin surplombant l’entourage de la fontaine.  A droite de cette fontaine, un petit réceptacle en pierre reçoit aussi l’eau. A quoi servait-il ? Plus bas sont les vestiges d’un lavoir. Le chemin qui y mène, embroussaillé, prend le chemin qui va de Saint Sauveur à la D.770 (Brignogan-Lesneven). L’eau de cette fontaine avait, selon certains anciens, de pouvoir guérir les fièvres d’origine pulmonaire.

C’est peut- être la raison pour laquelle on l’a surmontée d’une croix. A moins qu’il s’agisse d’une fontaine d’origine païenne (il y a un dolmen non loin de là) qui aurait été christianisée…

Les lavoirs

Lavoir de kériot

Le lavoir de Keriot était utilisé par les gens des quartiers de Keriot, Prat Guiny, Kergoloc, Kerhornou, Mezavel et une partie de Lezerider. La fontaine n’était qu’un trou duquel jaillissait l’eau, elle était constituée d’un empierrement sommaire. De chaque coté du passage d’eau il y avait 3 grandes pierres plates, d’un coté et 4 de l’autre qui délimitaient les emplacements. Le passage d’eau était très profond. Dans les années 1946-48, le lavoir de Keriot a été reconstruit dans sa forme actuelle, la fontaine a été habillée de pierres.Le lavoir de Keriot servait également de réserve d’eau pour la plantation des choux fleurs. Le terrain était quadrillé pour aligner les rangs et à chaque croisement on faisait un trou pour y replanter un plant de choux-fleur.

Le lavoir de Kériot a été reconstruit dans sa forme actuelle dans les années 1946-48. Il a été remis en état par les Amis des Sentiers de Randonnée de Kerlouan en 2009.

Fontaine et lavoir du Théven

Cette fontaine, très belle,  n’est pas un lieu sacré, mais un simple point d’eau pour le village. Elle est protégée par un édicule maçonné, et alimente le lavoir qui la jouxte.

Lavoir de Saint Sauveur 

La fontaine sacrée se situe en contrebas de « Park ar Chapel » là où était située la première chapelle qui existait bien avant 1477. Une deuxième fontaine alimente un lavoir en contrebas de la première. L’eau de ces deux fontaines provient de sources différentes, on venait de partout laver son linge dans ce lavoir car paraît-il c’était « la meilleure eau de Kerlouan ».

anigif2

 

 



Laisser un commentaire

Leboutdutunnelestclair |
Metaypse |
suréfficient mental ( neuro... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dillinger Sud Ouest
| Ja college
| Secretdefiv