LOCMARIA PLOUZANE.

 Lavoir rue de la Fontaine

Lavoir de Lesconvel

Il est accessible depuis le sentier côtier GR34. Il y avait là une chapelle initialement dédiée à Saint-Hervé et dépendait du manoir du même nom. Le lavoir est devant la chapelle en ruines

Lavoir de Kériel

Fontaine lavoir de Kerbel

locmaria p

Cliquer pour faire défiler les photos

Fontaine de Milin Nevez

Fontaine et lavoir de Ty Izella 

Du centre, prendre la rue de la Fontaine. Elle est à 100 m sur la gauche attenante au presbytère et au Parking, vers l’aire de repos de Ty Izella Elle est bâtie avec les restes d’un ancien calvaire.

La fontaine avait des pouvoirs sacrés, tout un rituel guérissait les enfants malades Les travaux de rénovation du centre bourg en 1996 ont entraîné l’assèchement partiel de cette fontaine autrefois réputée pour ses guérisons. On prend à gauche le petit pont de bois pour trouver le lavoir.

Lavoir de Mescoty 

« Le champ de la maison de l’évêque ». Ce peut être une allusion à un ermitage de saint Sané. Le bassin circulaire qui alimente le lavoir par une rigole est en fait une buse installée il y a plusieurs décennies pour faciliter l’approvisionnement. L’eau ne tarissait jamais, les familles du bourg venaient y puiser particulièrement en été. Sa fraîcheur et sa pureté étaient fort réputées ; cette eau était auréolée de vertus

Lavoir à Doélen

 Il daterait de 1948 et fut construit afin que les femmes puissent laver leur linge dans un lavoir plus près de la ferme.

Lavoir de Penandour 

locmaria

Cliquer pour faire défiler les photos

Lavoir de Neiz Vran

Au manoir de Neiz Vran (le nid du corbeau)

Lavoir du Tremen

Au bout du Tremen, il y a un chemin a gauche qui descend jusqu’à la route de Déolen. Sur ce chemin, il y a une cabane, barrière et ce trou d’eau. 

Lavoir de Pen ar Prat

 

 

 



LE RELECQ KERHUON

 

Fontaine manoir de Lossulien

Fontaine Notre Dame

La fontaine fournissait une eau abondante et pure aux habitants.Elle est à l’angle des Rues Robespierre et Valmy. La fontaine située en bas de la venelle.

Le lavoir de la rue de la Fontaine

Ce lavoir, élément du petit patrimoine est bien délaissé.

relecq

Cliquer pour faire défiler les photos

Le lavoir de Feunteun Aon

 Au bd Léopold Maissin, prendre à droite la venelle Feuteun Aon jusqu’au bout et suivre ensuite le chemin à gauche qui descend vers la rive. Le lavoir est au bout.

 



LE CONQUET.

Les lavandières lavaient le linge à la main au lavoir, bassin public en pierre alimenté en eau détournée d’une source. Le Conquet compte encore aujourd’hui douze lavoirs. L’utilisation de ceux-ci a progressivement disparu au XXe s

Fontaine lavoir de Portez

En sortant de la ville en directin de la Pointe oSt-Mathieu, tourner à droite vers la plage de Portez et stationner à proximité. Suivre à pied la petite rue qui monte en corniche à gauche de la plage et pénétrer, à mi-pente, dans la Promenade Jean Hobé aménagée en belvédère au-dessus du rivage.

Au fond, un escalier permet de descendre sur les rochers où se trouve une ancienne source dont l’eau était très prisée au début du XXe siècle. Devant cette source, on pouvait à la Belle Epoque accéder à un minuscule bassin en partie obstrué aujourd’hui par de grosses roches ainsi que par les restes d’un escalier bétonné. Ce bassin, bien distinct de la source elle-même, constituait le plus petit lavoir de la commune. Naturellement nettoyé par la mer lors des grandes marées, il disposait de l’eau douce la plus recherchée de la région, en particulier par les marins ayant besoin de refaire leur provision d’eau. Obstrué à la suite d’un éboulement de la falaise, le bassin n’a pas encore fait l’objet de travaux de réhabilitation. On devine cependant son pourtour arrondi.

A la voile à cette époque et pour bien des siècles ensuite, on ne faisait pas le Four et le raz de Sein dans la même marée. Il fallait s’arrêter pour attendre le bon courant, mais aussi pour se ravitailler en eau et en vivres. Les mouillages des Blancs-Sablons, de la rade du Conquet, de Porsliogan accueillaient des flottes de passage qui pouvaient se ravitailler en eau douce aux nombreuses « aiguades », et en nourriture, achetée aux riverains ou prise de force. « Quant à la source de Portez, son eau a été déclarée « non potable » dans les années 1980 à la suite d’analyses bactériologiques. Ainsi a cessé la noria des promeneurs remontant de la source avec leur précieuse bouteille d’eau, ou même, pour les Brestois venus en week-end, le casier de six litres pour la semaine. » (JPClochon)

Fontaine du Bilou

(Bil, pluriel Bilou, signifie hauteur ou pointe) On la trouve à Pors feunteun , la crique de la fontaine.Pors Feunteun a aussi porté le nom de Pors Doun (= profond), sans doute des bateaux calant peu d’eau pouvaient-ils s’approcher au plus près de la côte. 

 Au temps de la navigation à voile, les capitaines cherchaient sur les côtes des lieux de mouillages faciles, à proximité de sources ou de fontaines vers lesquelles ils pourraient expédier leurs canots avec des matelots chargés de remplir des tonneaux d’eau douce, pour la consommation du bord. Ces « aiguades » ils les répertoriaient soigneusement pour les fréquenter en sûreté, en fonction des vents et des courants. (jean.pierre-clochon) Une source emplit toujours un petit réservoir destiné à puiser de l’eau claire et un profond canal permet à cette eau de parvenir au bassin dont le pourtour est soigneusement dallé. L’eau s’évacue à l’autre extrémité.

Sur la route touristique, de la pointe Ste Barbe vers la pointe St Mathieu route  touristique, faire 1 km 200 et  prendre à droite le chemin qui descend à la plage du Bilou. Le lavoir est à 50 m à gauche.

 Ce grand lavoir est situé dans un vallon appelé « Porzh Feunteun », le port de la fontaine, sur d’anciens documents maritimes.   On remarque un canal profond Il est bordé par des dalles : cette longue fosse constituait un bassin de rinçage, le grand bassin servant vraisemblablement au savonnage à partir de la fin du XIXe siècle..

Trois échaliers permettent d’ enjamber pour accéder au pourtour du lavoir. Des niches ont été ménagées dans le muret afin d’y déposer des accessoires personnels.

Lavoir de Kerangoff
Par la route de Brest D 789. Elle alimente le lavoir du hameau. Au fond de la ria, après avoir dépassé d’une centaine de mètres la route à gauche menant à St-Renan, stationner à droite dans un étroit parking. Continuer à pied le long de la route de Brest et tourner à la première rue à droite. Le lavoir se trouve sous les arbres, sur le côté gauche de cette rue.Son grand bassin est bordé de larges dalles de schiste.Dans une niche de pierres, une source emplit naturellement un petit réservoir qui s’écoule dans le bassin.L’absence de bassin de rinçage laisse supposer que c’est ce petit réservoir qui en tenait lieu.
  
 Fontaine de Kermorvan
Dite aussi Fontaine des Marins , c’est une aiguade, Pointe de Kermorvan.
 Elle est composée d’un bassin et d’un petit édifice en maçonnerie abritant la fontaine, en granite et moellon, coinçée dans la falaise.Les mouillages des Blancs-Sablons, de la rade du  Conquet, de Porsliogan accueillaient des flottes de passage qui ainsi se ravitaillaient en eau douce. Il en est de même pour Kermorvan.
Lavoir de Kervourvoc
Quitter le centre du Conquet par la rue Albert de Mun en direction de Lochrist et au carrefour, prendre en face la rue de Kervidré. Suivre la rue des Lavandières. Elle débouche, à droite, dans un petit espace boisé. Le lavoir le borde sur le côté gauche. Il faut enjamber l’échalier pour voir de près la cuvette de la source alimentant le bassin. Celui-ci, dont le pourtour est bien dallé, s’évacue par une vanne auprès de laquelle trône encore une ancienne lessiveuse métallique. L’eau débouche à l’extérieur dans une mare aujourd’hui oubliée.  
Lavoir de l’Iroise
conquet1
Cliquer pour faire défiler les photos
 
Lavoir de Bréhostou
Le plus petit lavoir de la commune, avec un bel empierrement autour de l’arrivée de la source qui l’alimente, ainsi que les trois places de lavandière.
Il se trouve A l’extrémité est de la commune. Selon l’époque de l’année, ce lavoir peut être totalement dissimulé par la végétation. Il offre la particularité d’être prolongé d’une vaste mare creusée dans les années 1970 pour les cultures de choux-fleurs. Ce lavoir, très isolé, n’était pas destiné à un grand nombre de personnes. Trois grandes dalles suffisaient aux habitantes de Brehostou. Deux de ces pierres, très larges, sont actuellement loin du bord. La dalle située près de la source servait d’accès au lavoir.
Lavoir du Cosquiez 
*
Lavoir du Drellac’h
 
Il se trouve au port,au début du sentier côtier qui prolonge le quai du Drellac’h. Venant de Brest vers le centre-ville, stationner sur le parking situé au rond-point. Prendre une petite venelle à droite. Puis  à gauche le sentier côtier. On longe une maison ancienne construite sur le rivage du port et on aperçoit le lavoir sur la gauche.Il s’agit sans doute du lavoir le plus récent de la commune. Présentant deux bassins distincts, il permet de bien séparer les opérations de lavage, autour du grand bassin, de celles de rinçage près du petit. On remarquera aussi qu’il est entièrement cimenté et alimenté par une fontaine. L’eau provenant de la falaise y parvenait naturellement par gravitation.
Lavoir de Lochrist
Sortir du Conquet par la route touristique ( direction Plougonvelin, pointe St-Mathieu ) et tourner à gauche à la hauteur de la plage de Porsliogan. Prendre ensuite à droite la rue du lavoir de Lochrist et stationner sur la place du lavoir.Dans le muret opposé le réemploi d’une pierre sculptée arrondie  pourrait avoir orné l’ancienne église déconstruite en 1856.
 
Lavoir route de Brest
A l’entrée du Conquet sur la D 785.Dès que l’on arrive au Conquet par la route de Brest, on aperçoit sur la droite un grand lavoir proche de la ria. Monter en face la rue Brizeux. Tourner à la deuxième rue à gauche vers Kerangoff. Au bout de cette rue, à l’angle d’un joli puits, monter à droite la rue de Kerangoff et prendre la première petite route à gauche. Dans un virage, un large chemin sur la gauche aboutit à un bouquet d’arbres. Le lavoir se cache sous les arbres.
Lavoir et fontaine de Prat ar C’Halvez
En entrant dans Le Conquet par la D789. Le lavoir est tout de suite à droite après le panneau d’entrée de ville.
Ce grand lavoir a été construit dans une parcelle dont le nom indique qu’elle n’était pas destinée à cet usage. En breton, « Prat ar C’halvez » veut dire le pré du menuisier ou du charpentier. Depuis bien longtemps il n’y a pourtant pas d’artisan du bois à cet endroit. Mais il n’est pas impossible qu’en ce lieu proche du rivage, à la fin du Moyen Age, on ait construit des navires.  Une source naturelle s’y trouve, qui alimente le bassin. Elle emplit d’abord un petit réservoir bien à l’abri dans une sorte de niche. C’est là que l’on pouvait remplir des récipients d’eau claire. Un canal creusé dans la pierre conduit ensuite cette eau dans le grand bassin bordé de larges dalles où se tenaient les lavandières. Ces dalles de schiste étaient extraites des roches de l’estran du Conquet, entre la Pointe Sainte-Barbe et la plage du Bilou. La niche de la source est depuis peu surmontée d’un bas-relief, œuvre de Catherine Cloup, artiste conquétoise. Il représente un charpentier de navire en plein travail et illustre bien le nom breton du lavoir.
Fontaine et lavoir de Prat ar c’hrenn
En ville. A l’intersection des rues de Béniguet, de Kerivin et de l’Iroise.Depuis le centre du Conquet, longer l’église et continuer rue Poncelin puis rue Albert de Mun en direction de Lochrist. Au virage, prendre en face la rue de Dunkerque et continuer sur la rue de Kerivin. Stationner sur la place de Prat ar C’hrenn ( en breton : le champ du trapu, ou du corpulent ) où se trouve le lavoir. C’est le plus grand lavoir de la commune. Il a été construit à l’emplacement d’une source qui ne laisse plus couler aujourd’hui qu’un mince filet d’eau.On y accède par des échaliers qui interdisent le passage aux animaux. A partir de la source, une rigole, se terminant en Y, alimente le grand bassin dallé. Une vanne permet de vidanger le lavoir afin de le nettoyer. 
Fontaine lavoir de Maison Blanche
Prendre la route menant à la pointe de Kermorvan et tourner dans le premier chemin à gauche après le parking des Blancs Sablons . Le lavoir est à 50 m dans le tournant à gauche.Le lavoir se trouve un peu plus bas sur le côté du chemin.Ce minuscule lavoir, appelé encore «Le lavoir de Léonie » du nom de sa dernière utilisatrice, avait complètement disparu sous la terre et les broussailles lorsqu’il a fait l’objet d’un débroussaillage intensif. Son unique bassin est petit, il est bordé de pierres posées sur chant, aucune dalle plate ne l’entoure et les lavandières n’avaient vraisemblablement d’autre choix que de poser leur caisse à laver et leur panier à linge directement sur la terre. Son écoulement peut être obturé par une planche afin que le bassin se remplisse. Sa source naturelle, pas encore totalement dégagée, montre qu’elle a été grossièrement taillée dans la roche afin sans doute d’augmenter son débit.
Pour la mémoire
Prat ar C'Halvez
 
Les puits du Conquet

puits

Cliquer pour faire défiler les photos


LANRIVOARE.

Fontaine lavoir du bourg

La fontaine contient une niche étroite vide de tout saint. Un bandeau est posé au dessus de la voûte. Elle est surmontée d’une petite croix. Elle alimente le lavoir

Lavoir route de Brest

Ce lavoir de quartier est en bordure même de route.

Puits du bourg

Il se trouve place de l’église.

lanrivoaré

Cliquer pour faire défiler les photos.



LANILDUT.

Il y aurait 27 lavoirs sur la commune.

Arrivée au « doué », autre nom du lavoir, la blanchisseuse s’installait dans sa caisse à laver, toujours à la même place, sortait son savon, son battoir, sa brosse. Puis, morceau par morceau, elle trempait le linge dans le lavoir, l’étendait sur la pierre à laver, le savonnait, prenait une autre pièce et ainsi de suite, le linge savonné s’empilait sur la pierre. Parfois, on le laissait ainsi tremper un certain temps avant de reprendre l’opération en sens inverse pour le rincer. Mais le linge blanc (draps, torchons, serviettes, linge de corps) était bouilli. Près du lavoir, se trouvait toujours un trépied sur lequel on posait une lessiveuse. Au fond de celle-ci on mettait de la lessive, de l’eau, on recouvrait d’un genre de cloche trouée dans laquelle s’insérait un tuyau qui servait de cheminée puis on mettait le linge dessus par couches successives. On faisait du feu avec des branchages et lorsque l’eau de la lessiveuse bouillait, celle-ci remontait par le tuyau et arrosait tout le linge. Parfois aussi, on étendait le linge sur l’herbe de la prairie environnante, pour le blanchir.

Fontaine lavoir de Rumorvan

Le lavoir situé à Traon Bihan

(Source : Association PHASE)

Lavoir de l’anse de Tromeur

Fontaine « Feunten ar Spern » ; Kerdrein – Prat Torchen (lavoir)

Fontaine lavoir de Kervasgouezan 

Du centre bourg par la D27. Au Pontic, prendre à droite la route de Mézancou, puis à droite Streat Kervasgouezant. Le lavoir est à 80 m à droite. Lui est adjoint un petit Abreuvoir.

Fontaine et lavoir de Vern Kreiz 

Du centre vers Brélès par la D27. Après 1 km prendre à droite Vern kreis. Le lavoir est au fond de l’impasse.

lanildut

Cliquer pour faire défiler les photos.

Fontaine lavoir de Kerstrat

Du centre bourg vers Brélès par la D27. Après 800 m prendre à gauche route de kerstrat, puis la 1ère à gauche. La fontaine est à droite et le lavoir un peu en retrait.

Fontaine lavoir de Ruludu

A partir de l’église par la D27 . A 1 km 700, à gauche à Rudulu. Le lavoir est à droite.

Fontaine et lavoir de Kerdrevor 

Par la route de l’Aber Ildut. Faire 800m et prendre à droite la rue Kerinoc puis à gauche la rue du Pontic Le lavoir est à 60 m à gauche.

Fontaine et lavoir du Pontic

Rue du Pontic, et à 300 m après le lavoir de Kerdrevor sur la droite.

Lavoir saint Ildut

A l’église dans le champs derrière le cimetière, un petit escalier à droite.

Lavoir de Kervrezol 

Du centre bourg vers Brélès par la D27. Faire 1 km 100 et prendre à gauche la route du Menhir puis à droite vers Kervrézol. Le lavoir est à la fin de l’impasse.

 Lavoir du Vern

Par le sentier côtier au Vern, dans la venelle avant la D27. Il est au fond un peu en contrebas.

Lavoir de Kenéac’h

Pour le souvenir

Le lavoir de Kerdrévor  avec sa fontaine.

Lavoir en bas du cimetière.

lanildut2

Cliquer pour faire défiler les photos.



LANDEDA.

L’eau courante ne fut disponible dans toute la commune qu’en 1969… Auparavant, chaque quartier devait donc avoir son lavoir ou douet.

Le lavoir était souvent éloigné de la maison.

Lavoir saint Antoine

Construite au XVIe près d’une chapelle aujourd’hui disparue, La fontaine Saint Antoine servait de lavoir mais était aussi un lieu de pèlerinage très fréquenté. Après avoir alimenté le lavoir, l’eau se déverse dans l’Aber Wrac’h.
Les infirmes, les blessés et les rhumatisants venaient baigner leurs membres malades dans un petit bassin de la fontaine prévu à cet usage. Les anciens disaient qu’on allait y chercher la guérison de « Droug san Anton », le mal de st Antoine .

Lavoir du Brouënou

La Fontaine est aujourd’hui dans la grêve. Au bourg de Landéda il faut prendre la direction des dunes de Sainte Marguerite, puis celle du camping des Dunes. Le marais est indiqué. L’eau  » y bout » en permanence.  Elle se déverse dans un lavoir qui était très fréquenté.

Prat al Lan (1), dit aussi de Brouënnou

Il faut aller dans les anciens marais de Prat-Al lan, en bordure du chemin conduisant aux maisons, vers l’anse du Brouënnou  .

Prat al Lan (2)

Situé à l’écart des chemins de promenade. Pierres en guise de dalles au fond des lavoirs, pour que le linge ne trempe pas dans la vase du fond ! Les pierres sont creusées en rigole, sans doute remploi d’une canalisation proche (fontaine ?), ou culte de l’eau ? mais comblée au ciment ensuite car gênait les lavandières. Arrivée des premiers lave-linge et de l’eau courante : pas avant la fin des années 60 à Landéda ! Pour avoir accès aux 2 lavoirs (Poul Kries et Toul Loudour) les personnes devaient consacrer une journée de sarclage pour bénéficier de l’installation. (Patrimoine des Abers)

Lavoir de Pen ar creac’h

Lavoir des Anges

La route des Anges remonte vers le bourg à partir du port de l’Aberwrac’h. Au sud de l’abbaye du même nom, Se trouve au bord de la route conduisant du village à l’ancienne abbaye des Anges, au débouché d’un chemin passant devant le château de Bellevue, lavoir et  fontaine.La sourceest  couverte par une fontaine, adossée à la pente longée par un petit bassin rectangulaire et protégée par un muret. Le lavoir en rectangle allongé, à l’extrémité arrondie, est ceint d’un muret avec cinq passages. Une chappe de ciment  a été installée sur les dalles du lavoir.

Lavoir de Rozvenny

Lavoirs de Pen ar stang

Deux lavoirs dans le vallon allant de Tromenec vers Saint Antoine, au niveau de la route de Penn ar Stang vers Landéda ; l’un au sud de la route, en amont dans l’emplacement de l’ancien étang de Tromenec, l’autre au nord de la route accolé à la pente du vallon, et alimenté par une source indépendante, Lavoir rectangulaire pour le 1er et triangulaire pour le second . Du centre vers Lannilis, tourner à gauche (D128) et prendre la 1 ère à gauche. Le lavoir est à 80 m en contrebas, sur la droite. .

Lavoir de Kergana

Lavoir quelque peu abandonné, à l’écart des sentiers battus.

lavoir landeda

Cliquer pour faire défiler les photos

Lavoir de Poul Ach

Dautres lavoirs encore visible parfois avec peine : Chapelle st Jean, Poul ar Nevez entre la carrière Ségalen et la maison, kermenguy derrière le jardin .

Lavoir de Poulloc

Il est derrière la maison, ce dernier disparu.

Lavoir de Poul Nevez 

Lavoir récent comme son nom l’indique, tout en ciment . La source qui l’alimentait a été détournée, inusité depuis l’apparition de l’eau courante .

 Lavoir  Saint Guénolé

Ici il eu jadis une chapelle St Guenolé et même un cimetière  C’est une modeste fontaine qui alimente un lavoir qui demande à être entretenu. Fait disparaître les verrues.

Nous sommes en limite de commune avec Lannilis.

Lavoir de Kampoualc’h

Grand lavoir proche de la  « ballade de l’enfer ». 

****

Puits de Landéda

L’arrêté pris par le maire de Landéda le 28 novembre 1903 précise ainsi les conditions à respecter pour les puits dans son article 9 :

« Il seront placés à une distance convenable des fosses à fumier et à purin, des mares et des fosses d’aisances. L’eau sera puisée à l’aide d’une pompe ou avec un seau qui restera constamment fixé à la chaîne. »

Kérivin 

Dan Divis

Abbaye des Anges

Kerzalou 

puits landeda

Cliquer pour faire défiler les photos

Bourg 1 et 2

Rozvenny 

Poul ar barbu

Kervenni 1 – 2

Vourc’h 

Kermenguy 

Ancien presbytère 

Kervihan 

Puit bourg kervigorn 

Pour le souvenir

anigif

Cliquer sur la photo



LAMPAUL PLOUDALMEZEAU.

Fontaine de Kerber

A 300 m du bourg après le ruisseau ar Froud. Le nom de Kerber, village de Pierre, vient d’une chapelle située près de cette fontaine et détruite en 1968, dédiée à un cousin de saint Paul prénommé Pierre.

La fontaine, appelée Feunteun ar Peul, la fontaine de la pierre dressée, tire son nom d’une stèle quadrangulaire découverte dans les fondations de la chapelle, témoignant de la sacralisation ancienne du site. La source se trouve au pied du coteau. Elle est abondante  et à moitié recouverte. L’ensemble est très simple avec un bassin et un lavoir en contrebas.

On y venait principalement  pour tout ce qui avait trait aux problèmes de jambes.

 

lampaulplou

Lavoir Saint Pol Aurélien

En ville, sur le placître de l’église. Le lavoir est 90 m plus bas, l’accès se fait par Streat ar Feunteun (le long du cimetière) en continuant le chemin sur 150m.

Lavoir de Kerdivoret

A partir du lavoir de St Pol Aurélien, continuer streat ar Feuteun sur 150m. Le lavoir est à droite.



LANDUNVEZ.

Fontaine sainte Haude et son lavoir

Lavoir Sainte Haude au SE de Kersaint : la tradition veut que ce soit près de ce lavoir que Tanguy, son frère, ai tué Haude parce que leur marâtre de  belle-mère l’accusait de mœurs légères. L’eau de cette fontaine aurait la particularité de guérir les verrues. Elle fut un lieu de pèlerinage. La légende place la décapitation de sainte Haude à cet endroit et la tradition populaire ajoute même que le bassin d’ablutions recueillit la tête de la victime, ce qui expliquerait sa forme circulaire.  

La sacralisation de la fontaine Sainte-Haude remonte au moins à l’époque gauloise puisque le lavoir comprend une stèle quadrangulaire à pans de l’ Age du Fer remployée comme pierre à linge. Une autre stèle octogonale, déplacée depuis, complétait l’ensemble

Lavoir au Bourg

Rue Poullaouec, à 50m de l’égliseface à l’église.

Lavoir de Prat Kernezoc

Du centre (l’église à votre gauche) prendre la rue Poullaouec sur 250m et tourner à gauche. Le lavoir est à 400m à gauche à l’entrée du chemin. A l’abandon.

Fontaine de Kériliez

En ruines

Lavoir de Pen Frat

Fontaine et lavoir de Bédiez, difficile d’accès.

Lavoir chemin du Pigeonnier   

Par la route (D127) et tourner à gauche rue du Pigeonnier. Le lavoir est à 300 m , sur la gauche.

Fontaine de Languru

Fontaine de Ty Pri

Le hameau de Ty Pri est sur la route de Kersaint. dans le talus, est de facture récente.

Lavoir de Saint Samson

Par la route côtière, on ne peut rater Saint Samson. Nous somme sur la route de la côte des légendes.Le lavoir est à droite dans un creux. quant à la fontaine elle est de l’autre côté de la route en contrebas de la chapelle. On invoque ici Saint Samson pour les enfants qui tardent à marcher.

Lavoir de Streat C’hoat

Par route côtière, le lavoir est face à l’entrée de la plage du Château.

landunvez1

Cliquer pour faire défiler les photos

Fontaines et lavoirs à Argenton

Lavoir route de Brest Streat ar Pont

A partir du port d’Argenton, en direction de Brest. Le lavoir est sur la gauche à environ 100 m. 

Lavoir du Viaduc

Dégagé en 1996, les pierres de la fontaine et du lavoir ont entièrement disparues.

Lavoir Poul Feuteun Dréas  

Lavoir de la fontaine du sable, le lavoir subsiste, situé à quelques mètres du château en bordure de route.

Fontaine et lavoir de Kerriou

Il faut se diriger vers le  Port d’Argenton. Prendre la rue Streat ar Feuteun la fontaine se trouve sur la droite.

Lavoir route Tanguy du Castel

Fontaine de Toul ran  à l’entrée du village d’Argenton

 Le lavoir est à 800 m, dans un champs sur la gauche.

landunvez2

cliquer pour faire défiler les photos 

Lavoir rue du Colonnel Fontfrerrier

Rue du colonel Fonferrier, à l’angle d ‘hent Aod Gwen Trez et face au N°24.

Fontaine de Foshuel

Fontaine de Tromenec

Feuteun Varia ar Gwir zikoir

(Source le sémaphore 2000)



GUIPAVAS.

Lavoir au bourg

Lavoir de Kerdilichant

Situé au bas d’un bois hérissé de grands rochers, ce lavoir est alimenté par l’eau du ruisseau qui dévale des prairies de Kerdilichant. Entouré d’un antique et épais mur de pierres jointoyées de terre, ce lavoir rustique est construit dans les vestiges d’un moulin, le Milin Toullec, qui, au XVIIe siècle, servait à moudre les blés des habitants de ce village.

Ce lavoir, à proximité duquel se trouve un foyer pour bouillir le linge, était autrefois essentiellement utilisé pour la lessive hebdomadaire. Mais jusqu’à la fin des années 1950, il servait aussi, à la veille de la moisson, à laver les sacs de jute destinés à recueillir le blé et d’autres céréales.

Lavoir rue de Paris

Au n°3 de la rue

Lavoir et fontaine rue de Paris 

 En contrebas de la rue, face du N° 123.

Lavoir fontaine de Kérivoas 

A la fin de la rue en impasse des Ajoncs d’or, sur la gauche.

Fontaine et lavoir de Keravilin

Vers Brest par la D712.km et prendre à gauche la rue de Keravilin. Lavoir à 200m au fond de l’impasse.

Lavoir de Kerlouis

Sur la D712 entre Brest et Guipavas prendre la rue de Kerlouis. Le lavoir est au fond de l’impasse.

Lavoir de Clujury 

Lavoir remis en état .Il ne restait que le haut de la fontaine qui apparaissait, le lavoir était sous 50 cm de terre.

 

guipavas

Cliquer pour faire défiler les photos

Lavoir de Beuzidel 

Lavoir retrouvé en janvier 2017 dans la végétation et nettoyé. Une fontaine est apparue, puis le ruisseau. Pour l’accès un escalier a été créé.

Lavoir de Mesgallon 

Lavoir situé sur la prairie humide de Palaren, en bas du Stang-Alar. Il est formé de deux bassins rectangulaire. A servi de support pour une animation d’Eau et Rivière sur les petites bêtes de l’eau lors de la fête de la nature 2018. A cette occasion des tritons palmés ont été observé dans le lavoir.

Lavoir  Angle avenue G Pompidou et rue st Thudon

Fontaine de Lestaridec (XIXème siècle)

Lavoir de la prairie du Conte

Lavoir de Coatodon

Fontaine du château de Bonrepos

Guipavas font chat Bonrepos.

et aussi des kanndis

guipkan

Cliquer pour faire défiler les photos



BREST.

 

 Fontaine dite Lunven

Située en plein cœur du quartier brestois de Recouvrance et surplombant la Penfeld, la Maison de la Fontaine est l’un des vestiges du Vieux Brest. Une imposante fontaine accolée à l’établissement, réalisée sous le mandat de Jean Pierre Leuven en 1760 et remise en eau en 1992, vient compléter cet ensemble patrimonial pittoresque.

Cette fontaine du quartier de Recouvrance fut construite en 1761 par le maire Lunven de Kerbizodec. Elle a été remise en eau en 1992.

Fontaine de Kéravel 18e

Fontaine anse de Porstrein

La fontaine, avec une aiguade superbe, possède il est même possible un système ingénieux permettant de régler le débit.

Fontaine  lavoir de la ville Neuve

Entrez par l’hôpital de la Cavale Blanche par la rue Tanguy Prigent. Prendre à droite puis à gauche devant le bâtiment bleu puis à 100m le chemin de droite. Le lavoir est à 60 m à droite.

Fontaine dite de Recouvrance (de la Tour)

Quartier intra-muros, porte Jean Bart

 Fontaine rue saint Malo

Entourée de verdure, la rue était l’importante voie carrossée descendant sur l’un des deux seuls chantiers navals de Brest et Recouvrance. La rue Saint-Malo est une rue de Brest se situant dans le vallon du Carpon, en contre-bas du plateau des Capucins dans le quartier de Recouvrance. Il ne subsiste que la partie basse de ce qui est la plus ancienne rue de la ville.

Fontaine à Margot

Il y a en effet deux Fontaines Margot à Brest : L’une à Prat ar Raty, à l’intersection des rues Lesven et Hoche, sur l’ancienne commune de Lambezellec, et une autre rue de Laninguer, à Keranroux, sur l’ancienne commune de Saint- Pierre Quilbignon.

Fontaine Caffareli 19e 

 Primitivement, cette fontaine est érigée sur l’esplanade du magasin général, le long de la Penfeld, à l’initiative du préfet maritime qui lui donne son nom, 6 bd Jean Moulin.Elle est alors surmontée d’une statue figurant la déesse Amphitrite assise sur un dauphin. Cette statue qui fait partie d’un ensemble exécuté entre 1703 et 1707 par Antoine Coysevox (1640-1720) pour le château de Marly, parvient à Brest en 1801, après la destruction du château.

Déplacée dans le jardin de l’hôtel Saint-Pierre, rue de Siam, résidence du commandant de la Marine puis préfecture maritime, abritée au château de Kerjean pendant la Seconde Guerre mondiale, la statue est désormais au musée du Louvre. La fontaine est, quant à elle, transportée en 1953 dans l’enceinte du château de Brest.

A l’extrémité de la rue de la fontaine Margot, à Keranroux dans la commune de Saint-Pierre, au croisement de la rue de Lanninguer, on remarque un petit bâtiment blanc à proximité du chemin : la station de prélevage des eaux usées de la Compagnie des Eaux. La fontaine à Margot se trouve en contrebas, dans une zone marécageuse. Elle jaillit d’un édifice en pierres qui pourrait être l’ancien réservoir de récupération des eaux, érigé à la fin du XIX ème siècle, destiné à la distribution dans les quartiers de Saint-Pierre et Recouvrance et à l’extrémité duquel on a construit un lavoir.

Fontaines rue de Siam

A Brest, au milieu de la rue de Siam, les fontaines sont l’œuvre de Martha Pan. Dans les années 1980, les municipalités successives de Brest ont tenté de embellir la ville en faisant appelle à des artistes contemporains de premier plan : les fontaines de Marta Pan (1988) en plein centre de larue de Siam sont emblématiques de cette volonté. Ces fontaines en granite noir d’Afrique du Sud – dont le coût avait défrayé la chronique à l’époque, ainsi que le résultat -, Marta Pan les avaient appelé les Lacs et elles étaient le prélude à une tentative avortée de remodeler l’ensemble de la rue de Siam qui devaient former un parcours d’eau.

brest1

 Cliquer pour faire défiler les photos.

Fontaine aux Lépreux

«Port de Porstrein» Monique Quéré revient sur les vestiges du site : «Il faut rappeler que Brest Métropole Océane, consciente déjà de l’intérêt des falaises de Poullic-al-Lor, avait initié un projet de « jardin vertical » qui a été mené à bien jusqu’en 2002. Les travaux se sont arrêtés à la limite d’un terrain privé, aujourd’hui donc voué à la construction. Or, depuis trois ans, cette partie de falaise, jusqu’alors close, non accessible, s’est révélée, aux yeux stupéfaits des historiens et archéologues, être un espace particulièrement riche du passé Brestois, resté étrangement ignoré depuis la construction du « Port Napoléon », l’actuel port de commerce, il y a 150 ans».  Monique Quéré poursuit: «Il s’agit en effet ici du très ancien « Port de Porstrein » ? – la mer arrivait en pied de falaise – port marchand, et de trafic transrade. On trouve là un « village industriel » : fours à pain, escaliers, habitations, galeries souterraines et une fontaine dite « aux lépreux », lieu bien connu au XIXe siècle mais oubliée aussi».

Fontaines de Poullic al Léas

Au quartier de Kérinou – Il était une fois deux jardiniers municipaux qui venaient mettre un gazon vers le quartier du  Moulin à Poudre -  Ce lieu nommé  Poul al Léas cachait un petit trésor -  à 500 m des pieds de ces personnes, derrière des buissons de ronciers se trouvent  deux fontaines datant certainement du  XVIII siècle. Nous sommes au-dessus de la porte de la Brasserie.

Déjà en 1782, pour répondre aux besoins en eau des vaisseaux de Louis XVI, la vieille source de Poullic-Al-Léas est protégée par deux aiguades recouvertes d’un toit en pierre, quartier de Kerinou.

(Poullic-al-laezh, petite mare au lait), du nom d’une ferme éponyme, a été signalée dès la fin du XVIIe siècle, lors de l’enquête du fontainier Le Jongleur (1690) : « Au dessus-du Moulin-à-Poudre, du costé de la ville, une fort belle fontaine nommée La Fontaine au lait (Poullic al Leas), pouvant aller à la corderie [basse de la marine, alors en construction, 1686-1693] » (cité, par P. Levot, II, 35). Au siècle suivant elle fut utilisée pour les besoins de la brasserie du port située en bord d’étang, dont j’ai présenté l’historique dans un précédent billet. Son descriptif relevé sur un procès-verbal daté du 25 mars 1768 mentionnait au lieu de Poullic-al-Leas : « [...] un pré, une source et des lavoirs ». La Marine acheta les lieux en 1775 à Marie Renée Siviniant (contrat d’acquisition par le Roi, 600 liv., en date du 20 décembre 1775). A cette date, seul un lavoir est mentionné. Après cette acquisition, la Marine assura quelques travaux de canalisation mais n’effectua aucun bornage (borne à fleur de lys) ou clôture. Les fermiers de Poullic-al-Leas, héritiers de Marie Renée Siviniant continuèrent de louer et d’exploiter le « lavoir » de la Marine. Un sieur Duchâteau devînt en 1845 le nouvel acquéreur de ces biens (contrat de vente du 16 août 1845), au milieu desquels était enclavé la source de la marine. Il souhaitait exploiter comme « carrière de moëllons, la montagne servant de séchoir au pied de laquelle se trouvait la source ». Duchâteau exécuta son projet ; exploita la carrière et détourna les eaux. Il s’ensuivit un long contentieux avec la Marine. Ce litige fut conclu – comme très souvent à Brest – par la vente à la Marine du terrain de la Montagne (Lemonnier, notaire, 19 octobre 1849). Ces biens furent ensuite affermés par les services du Domaine de l’Etat à un particulier (19 décembre 1853), tandis que les eaux de la source poursuivaient leur course à travers les glacis des fortifications vers la citerne de la Tour noire (au pied de l’hôpital de la marine). Cette situation se poursuivit jusque dans les années 1897-1902, époque où s’opérèrent des échanges de terrains entre la Marine et la ville de Brest dans le quartier du Moulin-à-Poudre.

En dépit des destructions de la Seconde guerre mondiale et des remaniements cadastraux, la source paraît être toujours en activité.

(Service historique de la Défense, Marine, Brest ; archives municipales de Brest.)

 Fontaine Prat an Cadran

Fontaine de Kervallon

Les jardins de Kervallon sont situés sur la rive droite de la Penfeld, près de la porte de l’Arrière Garde. Les jardins sont aujourd’ hui connus comme lieu de promenade.

Fontaine et lavoir sainte Brigitte.

A 200 mètres de l’église de Saint-Pierre Quilbignon, au lieu dit Portsmeur, sur la gauche de la route des Quatre Pompes, un passage nous conduit à la fontaine et à l’ancien lavoir Sainte Brigitte. A la sortie du bourg vers la rade La chapelle à disparue. La fontaine était surmontée de la croix qui dominait le clocheton de la chapelle. On venait à la fontaine pour la fécondité.

Ou lavoir de Posmeur. A 200 mètres de l’église de Saint-Pierre Quilbignon, au lieu dit Portsmeur, sur la gauche de la route des Quatre Pompes, un passage nous conduit à la fontaine et à l’ancien lavoir Sainte BrigitteA la sortie du bourg vers la rade La chapelle à disparue.

Fontaine et lavoirs rue de Guilers

Ils sont derrière le n° 139 de la rue.

Fontaine anse de Guillec

brest7

Cliquer pour faire défiler les photos.

Les nombreux lavoirs de Brest

Lavoir saint Pierre Quilbignon

A 50m de l’église de Saint Pierre Quilbignon, derrière la Poste. Ce lavoir public existe encore. Il n’est plus utilisé de nos jours, mais une partie est visible Place Quilbignon. Il n’y a plus que 2 bacs alors qu’autrefois, il y en avait 3 côte à côte. Sur certaines photos anciennes on peut voir une fontaine sur le côté. Elle n’existe plus. 

Le lavoir est intégré dans le parc situé à proximité de l’église et de la Maison Pour Tous de Saint-Pierre. Ne contient pas d’eau ou peu (eau de pluie) actuellement.

A une époque , le lavoir a été recouvert d’un toit pour un plus grand confort des lavandières. On l’a retiré en 1985, lorsque la place a été refaite.
Plus proche du parking Tanguy Du Chastel, on trouve un autre petit lavoir. Celui-ci était un lavoir privé : il appartenait à une maison proche et il était séparé du lavoir public par un petit muret que l’on voit aussi sur des vieilles photos.

 Lavoir du Dour-Braz

Rue du brigadier Le Cann  à St Marc. Il semble être encore utilisé.  Il est fermé mais les clefs sont disponible à la mairie de St-Marc.

Lavoir de Kerraros Saint Pierre 

19 rue de Kerraros

Lavoir de Kerraros 1*

Quartier des 4 Moulins en contrebas, le lavoir est fermé, les clefs sont en mairie

Lavoir de Kerraros 2*,

Il est rue de Kerraros dans le parc face au n°75 bis

brest2

Cliquer pour faire défiler les photos.

 Lavoir du bourg de Lambézellec

Lavoir de Poul ar Feuteun

A Lambézélec

Lavoir Saint Martin

Rue du Conseil

Lavoir rives de la Penfeld

Lavoir de la vallée de la Penfeld

Lavoir rue de Saint Malo

Lavoir de Kerangoff

Quartier des 4 Moulins ; Rue Alain Legrand, prendre le passage entre les n°10 et 12. Le lavoir est à 100 m près du terrain de sport. Lavoir municipal en fonction, clés en mairie de quartier.

Lavoir du Bot

Quartier st Marc. Du Rond point de la Place de Strasbourg prendre la rue de Quimper sur 850 m et tourner à gauche rue Paul Séruzier. Aller jusqu’au bout de l’impasse. Le lavoir est en contrebas entre le 11 et le 14. Il n’est pas accessible.. Le lavoir est à 100m près du terrain de sports. Lavoir municipal en fonction, clés à la mairie de quartier.

Lavoir et fontaine  de Barullu Huella

Accès face au n°47 rue des quatre Pompes.

Lavoir rue Paul Séruzier

Lavoir aménagé en mare pédagogique.Le site n’est pas accessible au public, vallon du stang allar.

brest3

Cliquer pour faire défiler les photos

Lavoir Ch.La Goffic

Lavoir de Portzmoguer

Lavoir et fontaine de la rue de Guiller 1

A l’arrière du 139

Lavoir de la route de Guillers 2

Au fond du parking à l’arrière du n° 135.

Lavoir rue du Conseil

Lavoir Kertatupage

Lavoir de Kervao 

Lavoir intégré dans une petite coulée verte, aménagé en mare pédagogique.

Lavoir rue Maryan Deschart 

Lavoir en béton, couvert et proche de l’église de Lambezellec. N’est plus en eau.

Lavoir de Kernadia

Direction Plouzané, et à gauche au château d’eau, puis à droite vers Kervoater et ensuite 2e à gauche. Le lavoir est totalement à l’abandon à 60 m à droite et recouvert en partie par la végétation.Un panneau indique que l’eau n’est pas potable .

Lavoir du Drogou

Lavoir de Keruscun

Lavoir de Pen ar Menez


brest4

Cliquer sur la photo.

Lavoir de Pen ar Rhun

Rue de Pen ar Run à Lambézellec. De l’église descendre la rue Robespierre et prendre à gauche la rue Penn ar Rhun. Le lavoir à 200 m.C’est un  lavoir municipal en fonction, les clés sont en mairie de quartier.

Lavoir du bourg de Lambezellec

On le trouve derrière l’église St Laurent par le chemin qui descend vers le parking. Plutôt dépotoir que lavoir.

 Lavoir rue Auguste Kervern

Lavoir ste Anne du portzic

Lavoir proche de la plage de Sainte-Anne, quasiment invisible de la route car très bas et se fondant avec les feuilles mortes.

Fontaine et lavoir du Restic

Quartier de Lambezellec, rue du Restic, chemin face au n° 77. Fontaine à 150 m (privé)

Lavoir rue Arago

Lavoir rue Montherlant

Lavoir de Kerfeutras

Quartier St Martin rue Arago

Lavoir rue A Legrand

Lavoir de Kervao

Lavoir intégré dans une petite coulée verte, aménagé en mare pédagogique.

Lavoir abreuvoir de Sallé Gallé

Lavoir et abreuvoir sont entretenu par les riverains. Sortir de Brest nord par la D26 vers Plouguin. A hauteur de l’hôpital de Bohars, prendre à droite le chemin de Lostennic vers Traon Bihan. A 800 m prendre à droite la route de gauche puisla 1e à gauche. Le lavoir est à 500 m. Il est sur une source . Un petit affluent se joignant à la Penfeld 100 mètres plus loin. Aménagé en mare pédagogique.

Lavoir fontaine de Kéréval 

Sortir de Brest nord par la D26 vers Plouguin. A hauteur de l’hôpital de Bohars, prendre à droite le chemin de Lostennic vers Traon Bihan. Continuer la route et prendre la 1ere à droite puis immédiatement la 1ere à gauche Le lavoir est à 80m. Lavoir sorti de l’oubli par les riverains,anciens utilisateurs de ce lavoir. Le lavoir est bétonné et très carré . Le fontaine coule toujours. Le lavoir abrite des tritons salamandres.

brest5

Cliquer pour faire défiler les photos

Lavoir de Palaren

Lavoir situé sur la prairie humide de Palaren, en bas du Stang-Alar. Il est formé de deux bassins rectangulaires. A servi de support pour une animation d’Eau et Rivière sur les petites bêtes de l’eau lors de la fête de la nature 2018. A cette occasion des tritons palmés ont été observé dans le lavoir.

Lavoir de Kervallon

Route de Kervallon , petit lavoir accolé à la descente de kervallon, au niveau des ruines.

Lavoir rue de la Résistance Quilbignon

Lavoir de Pontaniou

Le lavoir de Pontaniou, construit à la fin du XIXe siècle, se situe au creux du virage en haut de la rue Saint-Malo, rive Droite à Brest, quartier de Recouvrance.Le lavoir est fermé. Conçu par l’architecte Guennoc, il est construit en 1884 dans le quartier de Pontaniou, sur la rive droite de la Penfeld. Ne comportant à l’origine qu’une seule aile longue de trente mètres, le lavoir de la rue st Malo doit être agrandi d’une seconde aile en 1913 en raison de la forte fréquentation du site. (1300 personnes par semaine) endommagé par les bombardements de 1944, il est rebâti de 1949 à 1953.

Lavoir rue Charles Péguy

Quartier de Kérinou. Au fonds du parking derrière la Poste de la rue Auguste Kervern. Le lavoir a été comblé.

Lavoir du Stang Alar

Quartier St Marc. De la rue du Bot descendre la rampe du Stang Alar jusqu’au conservatoire botanique (fléché). Le Lavoir est à gauche avant le pont.

Lavoir rue Lesven

Quartier de l’Europe à l’angle des rues Hoches et Jules Lesven. Il est fermé.

Lavoir du Mesnos

Lavoir situé dans une zone humide à Mesnos (cavale blanche).Peu à peu recouvert par la végétation, il n’y a actuellement pas d’eau dans ce lavoir, qui était par le passé occupé par de nombreux batraciens.

brest6

Cliquer pour faire défiler les photos.

http://www.adeupa-brest.fr/system/files/publications/92-082-lavoirs-misajour-1991_0.pdf



1234

Leboutdutunnelestclair |
Metaypse |
suréfficient mental ( neuro... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dillinger Sud Ouest
| Ja college
| Secretdefiv