L’eau source de vie.

La fontaine désigne une eau vive qui sort de la terre pour se répandre à la surface du sol. La plupart du temps, elle était dissimulée dans un muret de pierre sèche ou sous une voûte de pierre et protégée par une dalle. A peine visible et cachée par les herbes, les hommes entretenaient avec soin ce bien si précieux. L’eau potable est puisée à l’aide de cruches. Le trop plein se déverse dans un petit réservoir ; l’eau est destinée aux animaux et à divers usages de la ferme. Il incombait souvent aux enfants d’aller au point d’eau. Equipés d’un palan et lesté d’un seau de chaque côté ou encore portant une lourde poterie sur la tête, la tâche était rude et faisait partie des corvées quotidiennes.

Combrit le Stang

L‘arrivée de l’eau dans les intérieurs domestiques est tardive. La fontaine du village joue un rôle important jusqu’au milieu du XXe siècle.

Kervarc'h

Les lavoirs apparaissent dès le XVIIIe siècle mais c’est surtout au siècle suivant qu’ils connaîtront leur plein essor.Dans un village et les hameaux voisins c’est un lieu de rencontre et de conversation. La lessive est un travail long et pénible et ce sont les femmes qui se chargent de cette corvée. C’est aussi un espace social où s’échangeaient toutes les nouvelles de la commune.

Compte tenu de la sécheresse et des précipitations irrégulières, la construction de puits devient de première nécessité tant pour l’espace domestique que l’exploitation agricole. Chaque village ou chaque petite ferme possède son puits; c’était même une façon d’afficher la richesse de leur propriétaire.

buzudel



Laisser un commentaire

Leboutdutunnelestclair |
Metaypse |
suréfficient mental ( neuro... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dillinger Sud Ouest
| Ja college
| Secretdefiv